Cardigan Cocooning version Oulan Bator

Un an… Il m’aura fallu un an, entre 120 et 150 heures de travail pour cette nouvelle version du cardigan cocooning.
J’ai utilisé la merveilleuse laine Urga de Fonty et l’ai tricoté tout au point de claie en n°4  ! Ce qui mine de rien demande un peu plus de temps que des aiguilles n°5.

cardigan-face

Ce fil est composé de 50% de duvet de yak de Mongolie (dont Oulan Bator est la capitale) et de 50% de laine Merinos extra fine. C’est la première fois que je tricote une fibre de si belle qualité, produite en France, en partenariat avec des éleveurs identifiés.

La couleur a des reflets très naturels – on peut d’ailleurs voir les variations de teinte sur les photos, mais porté cela donne une jolie intensité et les contrastes ne sont pas gênants.

cardigan-dos

Par rapport au modèle initiale, j’ai effectué quelques adaptations :

  • manches plus cintrées aux poignets et légèrement plus évasées sous les aisselles (pour éviter l’effet engoncé)
  • col et dos tricotés d’une seule pièce (et comme le fil a une très bonne tenue, la couture du dos du modèle initial ne manque pas)
  • corps légèrement plus court ce qui lui donne un aspect à la fois plus sport et plus chic. Je ne renie pas le modèle initiale mais il était plus adapté à une soirée canapé qu’à une sortie…

cardigan-face-bras

J’ai aussi pris un soin particulier à réaliser les coutures :

  • coutures invisibles des côtés en ayant pris soin de tricoter une maille lisière (j’affectionne particulièrement cette couture) pour un rendu plus net
  • couture des manches plus soignée sur ce modèle ; la finition ne me plaisait pas sur la précédente version car elle formait un léger bourrelet (que j’étais la seule à voir mais qui me gênait un peu)

J’y ai passé plus de deux heures pour que les finitions soient parfaites ! avec une petite frayeur quand je me suis aperçu que j’avais monté le col à l’envers et qu’il a fallu retrouver le fil à enlever dans ma magnifique couture invisible…

Dans mon précédent article, je m’interrogeais beaucoup sur les couleurs. Finalement celle-ci est parfaite.

Voilà mon interprétation du luxe.
Une très belle fibre, un point texturé simple mais qui demande de la patiente, du temps, une invitation au voyage.
Un vrai tricot #slowmade, au sens noble du terme.

Advertisements

12 réponses à “Cardigan Cocooning version Oulan Bator

  1. Vraiment superbe mais les 150H je dis bravo car franchement, je ne pense pas avoir suffisamment de patience pour faire la même chose !

  2. Beaucoup de temps, beaucoup de travail, mais quel résultat !!! Cette veste est magnifique et c’est vrai que sa longueur lui donne beaucoup de classe !

  3. c’est le nom qui m’a attiré car j’Aime beaucoup la Mongolie ( leur histoire est fascinante, malheureusement je ne suis jamais allée!) et tu as raison pour dire que c’est ta version du luxe, la fibre… la couleur même donne le ton!
    J’aime bien les aiguilles 4mm je trouve que ça donne une régularité au tricot, plus qu’avec des grosses aiguilles.
    En attendant ce gilet est superbe.
    rose, xx

    • Oui effectivement, je trouve aussi que le rendu est plus joli avec des aiguilles de taille moyenne. Les grosses aiguilles apportent un beau rendu sur les point texturés mais sur des points plus simples ou du jersey ce n’est as toujours le cas. Et puis le temps passé ne se remplace pas ! Merci pour ta visite et à bientôt (je découvre ton univers grâce à ton blog ; c’est chouette) !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s